Vers l’idéal suprême,

canova-le-baiser-de-lamour

Suite de l’Article: Un pont entre les hommes et les anges.

Le monde se contente trop facilement de ce qui n’est pas au sommet et l’être Humain n’aspire pas assez à se perfectionner dans tout ce qu’il fait. Même dans une conversation amicale, il ne faut jamais oublier que nos pensées, nos paroles et nos actions doivent correspondre à notre idéal le plus élevé. Parce qu’il n’en est pas ainsi, le cœur et l’esprit sont émoussés, le sens de la grandeur disparaît, des choses peu importantes envahissent l’âme et l’entravent, retardant ses progrès sur le sentier.

Toujours plus haut ! Que telle soit votre devise. Encouragez votre entourage à adopter ce principe. Nous aussi nous le faisons et chaque fois que l’homme prend un engagement intérieur, un ange le portera comme un flambeau au grand réservoir d’énergie nécessaire à notre travail.

Que celui qui voudrait prendre cet engagement se retire dans la solitude, dans l’intimité de sa chambre, sur une colline herbeuse, à l’ombre des bois où, s’il n’en ressent pas le besoin, dans le sanctuaire de son cœur. Que celui qui est bien déterminé commence à méditer et s’efforce de pénétrer la profondeur et le sens de notre grand idéal ; puis, l’ayant considéré, qu’il prenne la ferme décision de toujours avoir cette profonde volonté pour l’atteindre dans cette vie et ses vies futures. Ne restez pas dans l’apathie dans laquelle vous êtes si profondément enlisés et qui est telle que seuls les guerres, les tremblements de terre, les incendies, les inondations, les famines et la mort peuvent vous tirer de votre somnolence.

Vos sois supérieurs – vos sois angéliques – essaient sans cesse de vous éveiller, de vous transmettre des visions dans vos rêves et si, ici et là, un dormeur s’éveille et s’étire, c’est trop souvent pour retomber dans son sommeil ou sa colère. Des guerres viennent vous réveiller et vous priez alors Dieu de vous préserver d’autres guerres ! La précarité envahit vos vies insouciantes et vous ne vous réveillez que si elles menacent votre confort, pour un temps alors, vous écoutez votre soi supérieur. À cause de ces malheurs vous priez votre Dieu et vous lui demandez de vous délivrer ! Mais Celui qui peut vous délivrer est toujours avec vous, c’est votre soi le plus secret ; mais parce que vous ne voulez pas être éveillés par votre soi intérieur, vous devez l’être par un soi extérieur. Sachez que lors de guerres, de calamités, de cataclysmes, ce sont les expressions de votre âme que vous voyez passant la torche à la main dans les dortoirs où reposent vos corps pour vous faire sortir de votre torpeur et chasser les ombres du contentement de vous-mêmes et de l’autosatisfaction.

C’est là, le chemin de la délivrance, il n’y en a pas d’autres. Celui qui prétend que des lois peuvent faire cesser la guerre fait plus que mentir, il dissimule la vérité et ainsi les hommes se sentant en sécurité, retombent dans leurs rêves et la guerre reviendra en son temps. Dans notre fraternité, nous tenons bien haut ce grand idéal, cet idéal suprême ou chacun doit prendre l’engagement que rien d’autre ne satisfera désormais son âme. Vous devez acquérir l’idée que la cause de toutes choses, bonnes et mauvaises, se trouve en vous, que le bien peut être rendu meilleur et le mal disparaître que par l’action à l’intérieur de vous-mêmes.

C’est la vie des hommes qui doit être réformé, non leurs lois. La manière de vivre ne peut être changée que si elle se conforme à une vision suprême de l’être, au lieu d’alterner avec le plus bas. Aucun homme ne peut prétendre qu’il ignore ces choses. Ne riez pas quand on vous dit que l’amour, la pureté et la vérité sauvera le monde. Car, quelles autres puissances communes, entre votre dimension d’existence et les dimensions célestes, pourraient en être capable ?

Texte inspiré par la lecture du livre de Geoffrey HODSON ‘’La Fraternité des Hommes et des Anges’’

Pascal D’Arcadie

Auteur de Réintégrer sa Flamme Jumelle

(merci infiniment de transmettre le texte à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner l’auteur et la source:www.bienvenueenarcadie.com)

Les Anges…

Tobie et l'Ange de Filippino Lippi

Tobie et l’Ange de Filippino Lippi

Ils ont pris bien des noms. Les veilleurs, les gardiens, ils n’ont pas d’identité propre. Ils nous veillent, nous voient, ils sont les extensions de « dieu » sur terre. Lorsque l’un ou l’une d’entre nous en fait le souhait ardent, ils nous indiquent le chemin vers la Source de Vie.

Ce chemin est un parcours invisible que nous ne pouvons emprunter sans guidance. Car nos cinq sens ne le distinguent pas. Le seul outil pour recevoir cette guidance est le ressenti. Les veilleurs sont perceptibles par le coeur, ils restent invisibles par les autres sens. Ils utilisent notre intuition pour nous acheminer vers notre destinée. Et chacun passe par un chemin qui lui est propre, en fonction des choix qu’il ou elle fait.

Plus la connexion avec le Tout est forte, plus la foi est grande, mieux nous percevons leur aide. Ils sont présents dans d’autres dimensions tout autour de nous. Certains les appellent les « Anges ». Sans eux le monde ne pourrait survivre d’un cycle à l’autre.

Ils équilibrent l’ombre par la lumière. Lorsque nous sommes prêts à voir, ils apparaissent de manière subtile, ils ne sont jamais intrusifs. Ils sont si subtils que lorsque nous sommes dans des vibrations basses, nous perdons le lien avec eux.

Il nous suffit, à chaque fois que nous perdons ce lien, de le rétablir par notre simple volonté. Les prières, les voeux, sont entendus. La patience nous le démontre toujours, car il faut de la patience pour retrouver le fil, à chaque fois que nous le perdons.

Aurélie Pech d’Arcadie

(si vous souhaitez transmettre ce texte, merci infiniment de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner l’auteur et la source: http://bienvenueenarcadie.com)

Inverser ses valeurs pour mieux voir…

image111La carte du tarot, le Pendu, vous invite à inverser vos valeurs, à voir les choses sous un autre angle. En réalité elle vous invite à regarder le monde en renversant votre vision.

Par exemple, on peut recevoir un message incompréhensible par notre mental car l’interprétation est bloquée par les croyances que l’on a en nous. On se dira ainsi: j’ai eu telle intuition, j’ai rêvé ceci ou cela, mais je n’en vois pas le sens, c’était n’importe quoi…

En réalité une information inconsciente tente de descendre jusqu’à votre conscience et la décrypter peut prendre plus ou moins de temps. Lorsque que vous observez le monde, essayez de ne pas juger et ressentez comment votre coeur décrypte ce que vous voyez. Laissez-vous le temps d’intégrer l’énergie de l’information, car les émotions qui vont remonter mettront un moment à se libérer. Ensuite quand le plexus sera « soulagé », que votre coeur ressentira l’info, vous comprendrez. C’est ça le « Eureka, j’ai trouvé »… Mais comme on le dit souvent, il faut le temps que cela monte au cerveau!

Entrainez-vous à penser par le coeur, vous pourriez voir apparaître la beauté dans ce qui semble laid… Vous pourriez voir l’espoir là où semble régner le conflit et la guerre, etc. Jouons un peu… Que voyez-vous sur l’image suivante? (vous pouvez cliquer dessus pour l’agrandir).

image11

Je l’ai aperçue en très grand format au cinéma l’autre jour, je me suis retrouvée le nez dessus par hasard. Du coin de l’oeil, dans la précipitation et à cause du vertige, j’ai d’abord eu un léger frisson, j’ai vu un homme se jeter du haut d’un bâtiment!

Ensuite j’ai souri, devant la beauté artistique de cette photo et là je l’ai vu à l’envers, un Christ les bras en croix s’élevant au dessus d’une cathédrale dans la lumière du soleil.

C’est clairement plus sympa à l’envers… Des exemples comme cela il en existe des centaines. Amusez-vous lors de vos prochaines balades…

Aurélie Pech d’Arcadie.

Auteure de Carte Blanche à la Lumière et Réintégrer sa Flamme Jumelle

(merci infiniment de transmettre le texte à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner l’auteur et la source: http://bienvenueenarcadie.com

Previous Older Entries