Montrez-moi le chemin

cw

Montrez-moi le chemin,

C’est une des questions que nous entendons bien souvent dans vos silences intérieurs. Quand vous êtes dans le calme de votre esprit et en paix dans votre cœur, nous vous souflons alors que le chemin que vous parcourez chaque jour de votre vie, éclaire le chemin qui est à parcourir intérieurement. Les deux sont indissociables et divinement complémentaires, l’un ne peut aller sans l’autre !

Si votre vie vous fait rencontrer des événements qui se répètent inlassablement et qu’un sentiment de lassitude et de frustration perdurent en vous, c’est sûrement que vous ne comprenez pas l’association intérieure qui est à faire. Les messages seront donc récurrents pour que vous puissiez vous libérer par une mise en lumière de ce qui en est la cause.

Toute expression de frustration de colère et autre, sont des appels à l’introspection. En intégrant cette vision, il vous est plus facile de lâcher ce besoin de contrôle qui vous rassure. C’est alors que le miracle s’accomplit, laissant ainsi s’exprimer la plus belle expression de vous-même et un grand pas de plus dans votre évolution de conscience !

Tout est là sous vos yeux, il vous suffit d’accepter les épreuves qui sont placées sur votre chemin, elles sont les clés qui déverrouillent les portes de votre trésor intérieur.

Au début de chaque chemin beaucoup de solitude peut vous accompagner, mais au fur et à mesure que votre conscience s’ouvre, ce sentiment disparaît, vous trouvez l’envie et la volonté d’avancer vers l’expression de votre être véritable.

Puis, quand  s’exprime de plus en plus facilement votre « Soi », l’inconscience du début fait place à la connaissance et petit à petit une sérénité naturelle s’installe.

Quand enfin, vous mesurez le chemin parcouru et que ce sentiment de solitude a disparu, une sensation de faire partie du tout s’installe et vous comprenez que seul votre chemin de vie pouvait vous faire découvrir cette autre dimension de vous-même…

Voila à quoi sert votre chemin !

La hiérarchie Céleste.

Reçu et transmis par Pascal D’Arcadie

Auteur de Réintégrer sa Flamme Jumelle

(merci infiniment de transmettre le texte à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner l’auteur et la source:www.bienvenueenarcadie.com)

Le langage des oiseaux

image

C’est le mode de communication des êtres dotés d’une conscience unifiée (dans l’Un). Dans le cosmos il existe plusieurs formes de vie et les êtres de lumière ne parlent pas le langage humain. Ils communiquent par le biais de symboles, des formes géométriques à vibration élevée.

Certains auteurs ou écrivains ont le don de traduire ces symboles en langage compréhensible par la conscience objective, celle que nous utilisons sur terre. Or les êtres d’autres dimensions, les anges, font des lectures de notre champ vibratoire pour nous comprendre, lorsque nous émettons des pensées alignées, ils les reçoivent et peuvent répondre. Mais ils répondent sur leur fréquence et il est important de rester aligné pour les recevoir et les décrypter.

Plus nos pensées sont lumineuses plus nous contactons des êtres de conscience élevée. C’est pourquoi les ascètes et les personnes en quête d’harmonie intérieure travaillent à purifier leur champ vibratoire par diverses techniques de méditation par exemple. La paix intérieure favorise les communications avec les plans élevés de conscience.

Aurélie Pech d’Arcadie.

Auteur de Carte Blanche à la Lumière et Réintégrer sa Flamme Jumelle

(merci infiniment de transmettre le texte à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner l’auteur et la source:www.bienvenueenarcadie.com)

Vers l’idéal suprême,

canova-le-baiser-de-lamour

Suite de l’Article: Un pont entre les hommes et les anges.

Le monde se contente trop facilement de ce qui n’est pas au sommet et l’être Humain n’aspire pas assez à se perfectionner dans tout ce qu’il fait. Même dans une conversation amicale, il ne faut jamais oublier que nos pensées, nos paroles et nos actions doivent correspondre à notre idéal le plus élevé. Parce qu’il n’en est pas ainsi, le cœur et l’esprit sont émoussés, le sens de la grandeur disparaît, des choses peu importantes envahissent l’âme et l’entravent, retardant ses progrès sur le sentier.

Toujours plus haut ! Que telle soit votre devise. Encouragez votre entourage à adopter ce principe. Nous aussi nous le faisons et chaque fois que l’homme prend un engagement intérieur, un ange le portera comme un flambeau au grand réservoir d’énergie nécessaire à notre travail.

Que celui qui voudrait prendre cet engagement se retire dans la solitude, dans l’intimité de sa chambre, sur une colline herbeuse, à l’ombre des bois où, s’il n’en ressent pas le besoin, dans le sanctuaire de son cœur. Que celui qui est bien déterminé commence à méditer et s’efforce de pénétrer la profondeur et le sens de notre grand idéal ; puis, l’ayant considéré, qu’il prenne la ferme décision de toujours avoir cette profonde volonté pour l’atteindre dans cette vie et ses vies futures. Ne restez pas dans l’apathie dans laquelle vous êtes si profondément enlisés et qui est telle que seuls les guerres, les tremblements de terre, les incendies, les inondations, les famines et la mort peuvent vous tirer de votre somnolence.

Vos sois supérieurs – vos sois angéliques – essaient sans cesse de vous éveiller, de vous transmettre des visions dans vos rêves et si, ici et là, un dormeur s’éveille et s’étire, c’est trop souvent pour retomber dans son sommeil ou sa colère. Des guerres viennent vous réveiller et vous priez alors Dieu de vous préserver d’autres guerres ! La précarité envahit vos vies insouciantes et vous ne vous réveillez que si elles menacent votre confort, pour un temps alors, vous écoutez votre soi supérieur. À cause de ces malheurs vous priez votre Dieu et vous lui demandez de vous délivrer ! Mais Celui qui peut vous délivrer est toujours avec vous, c’est votre soi le plus secret ; mais parce que vous ne voulez pas être éveillés par votre soi intérieur, vous devez l’être par un soi extérieur. Sachez que lors de guerres, de calamités, de cataclysmes, ce sont les expressions de votre âme que vous voyez passant la torche à la main dans les dortoirs où reposent vos corps pour vous faire sortir de votre torpeur et chasser les ombres du contentement de vous-mêmes et de l’autosatisfaction.

C’est là, le chemin de la délivrance, il n’y en a pas d’autres. Celui qui prétend que des lois peuvent faire cesser la guerre fait plus que mentir, il dissimule la vérité et ainsi les hommes se sentant en sécurité, retombent dans leurs rêves et la guerre reviendra en son temps. Dans notre fraternité, nous tenons bien haut ce grand idéal, cet idéal suprême ou chacun doit prendre l’engagement que rien d’autre ne satisfera désormais son âme. Vous devez acquérir l’idée que la cause de toutes choses, bonnes et mauvaises, se trouve en vous, que le bien peut être rendu meilleur et le mal disparaître que par l’action à l’intérieur de vous-mêmes.

C’est la vie des hommes qui doit être réformé, non leurs lois. La manière de vivre ne peut être changée que si elle se conforme à une vision suprême de l’être, au lieu d’alterner avec le plus bas. Aucun homme ne peut prétendre qu’il ignore ces choses. Ne riez pas quand on vous dit que l’amour, la pureté et la vérité sauvera le monde. Car, quelles autres puissances communes, entre votre dimension d’existence et les dimensions célestes, pourraient en être capable ?

Texte inspiré par la lecture du livre de Geoffrey HODSON ‘’La Fraternité des Hommes et des Anges’’

Pascal D’Arcadie

Auteur de Réintégrer sa Flamme Jumelle

(merci infiniment de transmettre le texte à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner l’auteur et la source:www.bienvenueenarcadie.com)

Previous Older Entries