Réseaux cognitifs et archétypes ou le mariage mystique selon CG JUNG

Jung dans sa bibliotheque
« Il est possible d’imaginer un univers où le physique et le psychologique ne seraient plus séparés, et où la synchronicité serait complémentaire de la causalité ». David Peat

Source : Réseaux cognitifs et archétypes ou le mariage mystique selon CG JUNG

Dans notre ouvrage nous traitons de la difficile question de l’origine des archétypes (ignorée par S. Freud) et proposons un dialogue rétrospectifs entre le psychiatre suisse et l’anthroposophe Rudolf Steiner. Mais à l’origine il y a cette prédiction surprenante que Jung fit au physicien Wolfang Pauli en 1952 et qui permet de situer les racines et le pourquoi de cette découverte majeure de la psyché humaine appelée Aether par Rudolf Steiner avec des particularités similaires.

La prédiction de Jung et le retour du Féminin (Féminal)

Le 17 mai 1952, Pauli écrit « le Hieros Gamos (mariage sacré) dont vous prédisez l’avènement » (p. 128), et le 27 février 1953, dans une très longue lettre racontant quelques rêves, il écrit : « le Hieros Gamos que vous voyez pointer à l’horizon doit aussi apporter la solution à ce problème psychophysique. » (p. 135). Dans les archives on trouve une allusion directe à une conversation qu’ils avaient eue, sous la plume de Pauli, lorsque celui-ci remercie Jung de « l’agréable soirée que nous avons passée ensemble. » Cette allusion se trouve au début de sa lettre du 17 mai 1952, et cette conversation, au cours de laquelle Jung a développé son argument et sa prédiction, a dû se passer très peu de temps auparavant. Cette prédiction fut longtemps tenue secrète entre les deux grands hommes car plusieurs dates furent évoqués, la première étant celle de l’Église romaine catholique du 1er Novembre 1950. Nous introduisons quelques préliminaires à cette grande prédiction de Jung car tout notre travail est d’une certaine façon l’énoncé de son développement.

Wolfgang Pauli et CG Jung : une collaboration qui bouleverse les horizons : découverte de la synchronicité.

Carl Gustav Jung a étudié le phénomène de synchronicité conjointement avec le physicien Wolfgang Pauli, l’un des pères de la physique quantique qui a reçu le prix Nobel en 1945 pour la découverte du « principe d’exclusion de Pauli », un principe fondamentalement acausal. L’acausalité étant un concept émergeant de la mécanique quantique, la collaboration entre Jung et Pauli les a coHr.Pauli-T-nduit a rattacher ce phénomène à un « synchronisme acausal  » dans lequel les deux événements sont liés par un principe de correspondance dénué de causes. Autrement dit l’Acausalité est l’absence de lien causal entre deux événements corrélés. Pauli a ainsi eu une participation décisive pour la préparation finale de la théorie de l’inconscient collectif de Jung (Théorie de l’Unus Mundus) dans laquelle il introduit la notion d’archétype comme provenant de la tendance humaine à utiliser une même « forme de représentation psychique donnée a priori ». L’archétype peut ainsi être considéré comme une « forme pensée » qui existe déjà dans un collectif humain et qui est même un principe fondateur de sa tradition.

Si l’on essaie de se rapprocher de la physique on pourrait dire que l’archétype agit en tant qu’attracteur de toute autre « forme pensée » qui s’en rapproche. L’Acausalité peut alors se concevoir comme recouvrant le mécanisme encore inconnu qui tend à synchroniser des évènements reliés par le sens (similarité archétypale) et non par la cause.

Ce n’est qu’en 1992 qu’a été publiée la correspondance entre Jung et Pauli. Il s’agit surtout de discussions entre eux sur la relation entre la psyché et la matière, où l’on découvre qu’ils sont parvenus avec un accord remarquable à la supposition de l’existence d’un seul monde dans lequel la psyché et la matière seraient une seule et même chose. Nous verrons que cette absence de distinction entre matière et psyché, somme toute très objective dans une vision matérialiste, a des implications fortes sur une théorie de la synchronicité qui centre son approche sur le temps..

Source : Réseaux cognitifs et archétypes ou le mariage mystique selon CG JUNG

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :