Quelles vertus pour atteindre l’équilibre?

image2

Tempérance, force morale, persévérance, courage, compassion, humilité, générosité… Les vertus à développer ne sont-elles pas les compléments opposés de ce que l’on nomme les sept péchés capitaux? A l’évidence, les êtres humains semblent avoir des vertus à nourrir en même temps qu’ils sont invités à identifier certains vices cachés.

Notre incarnation sur terre nous met dès notre arrivée sous l’influence de ce que les anciens appelaient les sept planètes, ou les sept régimes. Les personnes qui restent sous leur emprise ne peuvent pas accéder à la connaissance universelle ni à l’amour inconditionnel. En gros si vous voulez connaître l’univers et les dieux il vous faut apprendre à vous connaître vous-même… Pour comprendre quelles vertus sont à travailler pour trouver harmonie et équilibre, regardons de plus près les sept péchés capitaux.

Les quatre premiers semblent issus d’une même cause, le désir de possession des choses et d’autrui: Gourmandise/Luxure/Avarice/Envie. Désir qui nourrit un comportement que l’on pourrait qualifier d’égoïste. Qui se cache parfois sous un semblant de générosité ou une quête excessive de convivialité. Cependant, en étudiant les motivations profondes des individus concernés, nous pouvons voir avec compassion que ce comportement vise bien souvent à cacher la honte profonde qu’ils ressentent. Une personne honteuse cherchant frénétiquement à se cacher en arrivera inexorablement à développer l’inverse de ce qu’elle tente de « faire disparaitre sous le tapis ». Elle en deviendra excessive voire égoïste et se fera rejeter pour cela, ce qui amplifiera son sentiment de honte et ainsi de suite…

Les trois autres péchés relèvent plus de la privation ou de la frustration: Paresse/Colère/Orgueil. Ils se cachent parfois sous des semblants de gentillesse ou d’excessive d’humilité. Un excès visant à cacher le sentiment de culpabilité vécu par celui qui est soumis à ces vices. La culpabilité refoulée peut conduire à l’excès de dévouement aux autres ce qui évite à la personne d’en prendre conscience. En nourrissant sans le savoir sa culpabilité, la victime nourrit finalement colère, tristesse et lassitude. Tous ces excès conduisent à la privation et la frustration que la personne masquera elle aussi par son égo, provoquant paradoxalement des excès de colère (froide ou exprimée), d’orgueil ou de paresse. Ainsi la boucle est bouclée et le schéma se répète sans cesse…

ECOLE DE Jérôme BOSCH, Les sept péchés capitaux et les quatre dernières étapes humaines. Madrid, Museo del Prado.

ECOLE DE Jérôme BOSCH, Les sept péchés capitaux et les quatre dernières étapes humaines. Madrid, Museo del Prado.

Les êtres ne sont pas extérieurs aux conflits qui se produisent dans leur vie quotidienne. Nous sommes des êtres faits pour l’amour. Nous avons tous naturellement envie de vivre dans cet amour inconditionnel des uns et des autres. Ce qu’on ne vous a pas dit c’est que c’est possible, même sur ce monde. Pour pouvoir vivre ainsi il appartient à chacun de se changer lui-même. Si vous subissez les excès des autres c’est que vous n’avez pas terminé de travailler sur les vôtres. Identifiez les vices que vous cachez malgré vous, vous remonterez ainsi jusqu’à vos peurs et les sentiments qui les nourrissent. Une fois la lumière faite sur ce qui vous constitue, vous verrez votre quotidien changer radicalement et vous passerez ainsi du conflit à la paix.

Car la loi d’attraction qui est juste pour votre évolution, attirera à vous des personnes sans peur qui ont fait le même travail en elles-mêmes. A chaque fois que vous vivez une situation difficile et conflictuelle, dites vous que vous avez encore une chose à comprendre et à évacuer et que l’univers vous tend la main.

Quel que soit le schéma dans lequel vous êtes enfermé, pour retrouver l’équilibre, il vous sera nécessaire de reconnaître vos excès et de suivre la piste qu’ils vous invitent à explorer. Avons nous de la honte à évacuer, de la culpabilité? Le contraire serait étonnant, qui peut se vanter dans la société actuelle de ne pas avoir été soumis à ces deux sentiments générateurs de Peur!

Pour se libérer commençons par ne pas rejeter de la honte ou de la culpabilité sur autrui et suivons ce fil d’ariane qu’est la voie du coeur. Pour cela, il sera tôt ou tard nécessaire de travailler sur la mise en lumière des vices cachés. Au fond, nul ne souhaite s’enfermer dans la peur. Mais la liberté est à ce prix qu’elle ne tolère aucun mensonge. Se voir tel que l’on est est un grand pas vers la libération, car il suffit de mettre en lumière les causes de nos angoisses pour pouvoir reprogrammer peu à peu nos comportements. Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre…

Aurélie Pech d’Arcadie.

Auteure de Carte Blanche à la Lumière et Réintégrer sa Flamme Jumelle

(si vous souhaitez transmettre ce texte, merci infiniment de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner l’auteur et la source: http://bienvenueenarcadie.com)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :