La Madeleine, chemin initiatique…

mm2« Je suis celle que les temps anciens et présents nomment Marie Madeleine et qui apporta l’Amour dont Jeshua eu besoin pour s’élever un peu plus vers sa destinée. Initiée à la maîtrise des énergies d’Isis, afin de pouvoir accomplir ma propre destinée.

Je suis la Sainte Baume, celle qui guérit avec le cœur, tous les maux et les souffrances d’autrui. J’ai aidé à guérir les souffrances de Jeshua et il m’aida à guérir les miennes. Notre Amour fut le réceptacle alchimique de cette magie.

En nous abandonnant à cet Amour, nous avons transcendé nos peurs, nos limitations humaines et nous sommes devenus les êtres dont l’aura vous accompagne encore à ce jour. Nous n’étions pas parfaits lorsque nous nous sommes rencontrés, loin de là… Mais nous savions que malgré les contraintes de couple liées à notre condition humaine, le chemin que nous empruntions ensembles nous libèrerait.

Ainsi se reproduit notre histoire en cette époque à travers celle d’autres âmes incarnées. Notre mémoire est inscrite dans vos cellules, dans vos gènes, alors soyez sans crainte, car sur ce chemin nous sommes présents à vos côtés.

Le chemin de la libération de l’âme dans un corps physique est le plus dur qui soit donné de vivre sur terre. C’est véritablement un parcours semé d’embuches, de joies comme de peines.

C’est un chemin difficile que celui qui mène à la libération de l’âme. Ce pèlerinage est alchimique, un processus de transformation des corps de lumière se produit progressivement.

Parfois il est accompagné de soulagements intenses, parfois de douleurs et de peines immenses. Plusieurs fois j’ai cru en mourir tellement c’était difficile, tellement mes peurs semblaient insurmontables. Cela semblait sans fin.

Voilà ce qui est important, cela semble sans fin mais ce n’est qu’une illusion. La durée des épreuves dépend de votre faculté à lâcher prise. Dès lors que vous comprenez cela, vous vous renforcez, vous prenez du temps pour les choses importantes, celles qui vous mettent en joie, au lieu de rester dans la souffrance au delà du nécessaire.

Une peine, une douleur, fait remonter une information. A vous de la saisir et la douleur s’arrête aussitôt. Que les choses soient claires, je n’invite pas à fuir toute menace de souffrance, mais je dis qu’il s’agit simplement de la décrypter, d’en faire bon usage, en l’accueillant dans votre coeur. Celui-ci vous délivre le message qui vient avec cette peine.

Voyez-vous, en accueillant tout de manière égale, le bon comme le moins bon, vous réduisez considérablement vos maux et vous augmentez votre temps de réjouissance. Lorsque j’étais en chemin moi aussi j’ai vécu cela et il m’a fallu bien des périples, et des déconvenues, avant de comprendre ces mécanismes. Encore une fois tout est dans votre coeur. Marie Madeleine. »

Texte inspiré par Marie Madeleine.

Aurélie Pech d’Arcadie

*Légende de l’illustration: La Madone du Magnificat.

(merci infiniment de transmettre le texte à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner l’auteur et la source: http://bienvenueenarcadie.com)

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :