Prémisses de Transmutation

transmutationinterneLors de l’évolution de l’homme celui-ci passe des étapes de conscience. L’une des plus difficiles, car peu connue, est celle du passage à la conscience spiritualiste. Dans la progression d’un individu cette étape là marque le commencement du déclin du règne de l’égo.

Cette phase entraine une déconstruction de tout ce que l’individu avait mis en place auparavant pour le bon déroulement de sa vie passée. Désormais, sa vie ne ressemblera plus jamais à celle qu’il avait pu vivre avant. Bien souvent la déconstruction se traduit par des changements majeurs: au niveau professionnel, dans la vie personnelle, au niveau du couple, et enfin dans la perception que l’on a des relations familiales.

Peu à peu, les normes et les valeurs qui ont constitué tout notre monde vont laisser la place au renouveau. Elles seront identifiées à la lumière d’un regard neuf, certaines ne seront plus utiles et seront abandonnées, d’autres seront re-visitées. La vie suit sont cours et réorganise notre monde extérieur à mesure que les changements intérieurs prennent forme.

L’être en cheminement qui a passé sa période de déconstruction, s’apprête à reconstruire sa vie sur de nouvelles bases… En alignement avec le souffle créateur et en harmonie avec les lois universelles qui rythment le monde et les hommes. Ce nouvel être, qui repart de zéro, est bien souvent confronté aux jugement des autres. Il ressent donc naturellement le besoin de revisiter ses liens familiaux et ses rapports relationnels: que ce soit en amitié, professionnellement ou en couple.

A partir du moment où l’on comprend que l’évolution nous fait passer de l’être humain 3D à l’être humain spiritualisé et multidimensionnel, nous pouvons accueillir de sérieuses remises en question. Nous comprenons que celles-ci sont tout à fait normales, nous pouvons alors déculpabiliser et nous atteler à la tâche qui est la nôtre désormais: s’aligner au flux de vie… Concrètement il s’agit de laisser le mental s’endormir, tel un dragon gardien et bienveillant qui retournerait ainsi dans sa grotte, au fond de la terre, poursuivre son rêve.

Désormais le règne du dragon est terminé, il a été remercié pour son courage et sa persévérance à avoir voulu nous protéger de nous même. Il était là, s’exprimant à notre place, toutes ces fois où le monde extérieur que nous avions créé par nos peurs devenait terriblement menaçant. Et à chaque fois que l’apprenti sorcier que nous étions, en toute inconscience, créait des événements chaotiques en projetant dans le monde des pensées désordonnées. Ce dragon de gardien était alors nécessaire pour affronter les hordes de démons qui, nés des effets de notre émotionnel créatif, se jetaient à terre devant nos pieds nous empêchant d’avancer vers notre destinée!

Désormais le règne de la Belle est arrivée, c’est le règne de l’âme! Son triomphe sur l’égo draconien ne sera pas si simple, il s’agit désormais de créer un cocon de lumière afin que cette âme soit à l’abri dans le temple physique de notre être. Ce corps si imparfait que nous portions comme un fardeau va pouvoir enfin se poser, entrer en rénovation, jusqu’à ce qu’un temple digne de ce nom soit construit et permette l’incarnation du Soi céleste. L’âme s’incarnera ainsi de plus en plus si le cherchant que nous sommes daigne se poser et suivre le flux de vie, le souffle cosmique.

Ce processus, qui suit la déconstruction, s’apparente à celui que vit la chenille qui se pose sur un arbre pour réaliser son cocon, avant de pouvoir devenir papillon. Le cherchant sur la voie de l’illumination devra tôt ou tard se laisser aller à cet état de larve, pour pouvoir subir toutes les transformations nécessaires à son changement d’état.

Bien des gens vivent la déconstruction par dépit, victimes d’une fatalité qu’ils jugent extérieure à eux-même, et n’acceptent pas de se poser afin que le cocon se tisse autour d’eux. Habitués à courir dans tous les sens, pour répondre aux besoins de leur ancienne vie, ils continuent à faire de même sur les ruines du peu qu’il reste de leur passé. Pourquoi? Par peur de l’inconnu certainement. Et pourtant, lorsque tous les aspects matériels de votre vie ont été chamboulés, lorsque vous avez presque tout perdu, votre couple ne fonctionne plus, vous ne gagnez plus suffisamment votre vie pour bien vivre, lorsque vous ne possédez presque plus rien pour affronter l’avenir, n’est-ce pas le signal que quelque chose de nouveau peut enfin naître de ce néant?

Mais quoi? Nul besoin d’anticiper ce qui se passera lorsque vous serez papillon et non chenille. Est-ce qu’une chenille peut comprendre la vie d’un papillon? Ou prévoir comment sera sa vie lorsqu’elle aura des ailes? Bien sur que non, elle n’en aurait qu’une vision limitée à son état. Son imagination n’entrevoit une infime partie de son avenir de papillon. Car entre les deux états d’être il existe un choix à faire, un choix sans retour possible à l’ancien. Le choix de la transmutation est un allez simple.

C’est seulement après cette rupture clé dans son évolution qu’elle reprendra son chemin avec une vision plus vaste, des ailes pour monter plus haut, pour aller plus loin, et mille fois plus de possibilités et de liberté.

Certaines chenilles se disent qu’elles n’ont pas que cela à faire, ne rien faire leur semble aberrant et elle sont trop agitées pour accepter de se poser ici où là le temps que leur cocon soit à point. Certaines chenilles ne sont pas prêtes non plus à devenir des papillons. Elles n’ont pas tout expérimenté en tant que telles, il leur reste quelques endroits à explorer au sol avant d’avoir envie de monter voir en l’air.

Mais d’autres chenilles ont la sensation qu’elles tournent en rond en bas, quelque soit le chemin qu’elles arpentent, elles retrouvent toujours les mêmes situations, les mêmes conditions de faune et flore, la vie au sol ne leur convient plus. Celles-là entendent alors l’appel de leur coeur qui leur dit:  » regarde en l’air, là haut il y a peut-être ce que tu cherches! » Alors leur vient l’envie de monter voir, avec toutes les peurs que cela engendre, car pour l’instant elle ne savent pas ce qu’il y a de l’autre côté du « voile ». Seules les plus courageuses y parviendront, en acceptant de passer par la transformation et en laissant la vie leur faire pousser des ailes!

Se poser, être, c’est accepter de vivre une période de transmutation interne permettant le passage de vos ombres en lumière. Ne pas faire de plans, suivre l’inspiration du moment présent, c’est laisser ce processus agir… Alors que la Vie tisse un cocon rassurant autour de vous, afin de vous donner la force et la stabilité nécessaire à votre renaissance. Vous redevenez une sorte d’embryon dans le ventre d’une mère.

Cette fois c’est la Terre votre Mère, assistée de l’énergie de Vie, qui créer le cocon invisible autour de vous. En vous pousse l’embryon de votre Soi, un angelot grandissant peu à peu. Vous n’avez qu’une seule tâche, vous poser et vous mettre à l’écoute de ses besoins. Rien à voir avec ceux qui vous ont aidé à grandir et vivre jusqu’ici, cet ange ne se nourrit pas comme votre dragon le faisait. Il a des besoins inconnus de votre intellect, la lumière véritable et invisible. Seul votre coeur peut apprendre à détecter une telle source.

Dans le cocon de votre nouvelle vie, vous aurez peut-être peur et vous vous sentirez parfois seul car il y aura moins d’agitation qu’avant. Vous serez moins sollicités, le temps de la métamorphose, et les gens qui passeront autour de vous pourront vous trouver un peu bizarre. Normal, vous mutez purement et simplement. Alors laissez faire ce processus et prenez le temps de la transformation.

Une larve dans un cocon n’a pas besoin de se préoccuper de gagner son pain, de faire des projets, la vie lui apporte tout se dont elle a besoin tant qu’elle se centre sur son processus de transformation interne. Lorsque vous en serez à cette phase, vous ne saurez pas pourquoi mais sentirez que vous êtes hors du temps et que rien ne se passe de concret. Acceptez la transformation et laissez vous inspirer l’être que la vie vous demandera d’être, pour accompagner cette transformation.

transmutationFaire pousser des ailes n’est pas chose facile, il faut être patient mais cela en vaut la peine. Souvenez-vous qu’avant de pouvoir s’envoler, on dit en termes alchimiques qu’il faut fixer le volatil… Ainsi seulement la magie peut opérer.

Aurélie Pech d’Arcadie.

Auteure de Carte Blanche à la Lumière et Réintégrer sa Flamme Jumelle

(merci infiniment de transmettre le texte à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner l’auteur et la source: http://bienvenueenarcadie.com

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Lilie Bellule
    Juin 25, 2016 @ 21:17:00

    Merci infiniment Aurélie, de toujours réussir à mettre des mots justes sur ces moments que l’on traverse avec la forte sensation qu’ils sont nécessaires… mais dans une totale incompréhension, engendrant parfois doutes, peurs et découragement.
    Chaque fois que je me sens appelée à visiter vos blogs, j’y trouve comme par magie la clé de ce que je suis en train de vivre.
    Vous lire m’aide à avancer plus sûrement, en ouvrant mon coeur davantage à la lumière, quand parfois la peur de l’inconnu me briserait les ailes.
    Pour la petite anecdote : je me suis blessée ce mois-ci, ce qui m’a declenché une forte douleur à l’omoplate et m’a obligée à restreindre les contraintes habituelles de mon quotidien. Puis j’ai rencontré quelqu’un, que je voyais pour la première fois, qui m’a demandé très sérieusement pourquoi j’avais cherché à entraver mon aile. La question m’avait amusée. Enfin je tombe sur vos lignes et je réalise la portée de cet enchaînement de « coïncidences » 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :