L’instrument de musique

photoms

« Un jour vient au monde un instrument de musique, il est beau et parfait pour apporter sa note dans cette grande partition qu’est le monde. Malheureusement l’instrument (l’enfant) lors de ses voyages (constructions) va subir des chocs, qui viendront quelque peu perturber sa résonance. Il ne se doutera pas qu’avec sa caisse un peu de travers et n’ayant pas encore l’oreille absolue de sa propre harmonie, il ne joue plus la bonne mélodie. Puis en grandissant, il s’aperçoit que sa partition ne sonne toujours pas juste. Ne sachant pas d’où cela pourrait bien venir, il se résout malgré tout à jouer à contre cœur une note quelque peu disharmonieuse, mais sommes toute plus ou moins acceptable pour lui-même et son entourage aux tympans parfois bien fatigués.

Puis un jour lors d’une rencontre, il entendit une musique si vibrante que cela lui rappela qu’il avait sûrement oublié quelque chose en route. Il se souvint que lors de sa jeune construction, lui aussi voulait un jour jouer sa propre vibration dans la vie. Il se posa donc des questions et décida finalement de se rendre dans ce magasin de réacordage, devant lequel il passait très régulièrement, mais sans vouloir s’y arrêter. Pensant toujours ne pas avoir besoin d’y entrer, ce genre de magasin lui semblait en effet pour les autres ou pour instruments en très mauvais état. Une fois à l’intérieur, on lui demanda de se poser un peu car il résonnait trop fort. Puis après un certain temps, l’accordeur qui était là, lui demanda de jouer sa partition, puis de la rejouer encore une fois. Il l’écoutait très attentivement…Une fois qui l’eut bien compris et entendu la partition complète, il sut d’où venait la fausse note qui déséquilibrait l’ensemble de l’instrument. Il ne restait donc plus qu’à remonter au souvenir du choc à l’origine de celle-ci. L’accordeur invoqua l’inspiration de « l’accord céleste » et ainsi pût aidé l’instrument à se remémorer l’instant qui était à l’origine de la dis »corde ». Une fois le souvenir revécu, il lui fit réécrire une nouvelle note en remplacement de celle dissonante.

En sortant du magasin l’instrument se sentait un peu chamboulé, mais heureux de comprendre enfin pourquoi sa vie n’était pas très bien accordée. Il décida de suivre les conseils et il joua la nouvelle note et la rejoua pendant 40 jours comme indiqué. Après cette période il commençait à s’apercevoir qu’il devenait plus fluide et léger. Pour la première fois de sa vie il était enfin en accord avec sa mélodie. Il en était tellement heureux qu’il se sentait enfin le courage et l’envie de jouer aux oreilles de tous, cette nouvelle mélodie. Un jour à son grand ravissement, il fut convié par une divine octave à jouer dans le Grand Orchestre Céleste. Ainsi, comme il l’avait toujours rêvé, il joua à son tour une harmonie d’accords parfaits. Finalement pleinement satisfait de la tournure que prit son histoire, il ne cessa d’écrire et de jouer, en espérant que d’autres instruments aux histoires elles aussi chaotique, retrouvent l’espoir en écoutant cette « Inspirante et vibrante Musique ».

Pascal d’Arcadie

Auteur de Réintégrer sa Flamme Jumelle

(Si vous souhaitez transmettre ce texte merci infiniment de ne pas modifier le contenu et de mentionner l’auteur et la source:http://www.bienvenueenarcadie.com)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :