La réalisation de soi par l’Alchimie Spirituelle, Partie 1.

chasse-dragon

1) Œuvre au noir,  La déconstruction.

L’alchimie spirituelle, est une des trois voies des alchimistes pour réaliser ce que l’on appelle le grand œuvre. C’est un Art sublime qui renferme depuis la nuit des temps, tous les secrets de la création. Le grand Œuvre est l’aboutissement de l’alchimiste reconnecté à sa partie divine. C’est une véritable métamorphose, puissante et lente, d’un être réintégrant l’ensemble de ses capacités supérieures.

Il préfigure également un chemin de développement de l’âme humaine au sein du monde de matière. Selon les principes de la table d’émeraude, ce que l’on modifie à l’intérieur modifie l’extérieur et inversement. L’alchimie devient dans cette optique une discipline de travail intérieur. Incitant l’âme à devenir de l’or, symbole de l’esprit accompli.

Trois voies s’offrent au cherchant :

  • La première est une voie dite sèche, qui travaille la matière à la chaleur de l’athanor.
  • Une seconde dite voie humide, qui elle est tout l’art de la distillation à l’aide d’alambics.
  • La troisième est donc la voie de l’alchimie spirituelle ou encore appelée, Voie Royale.

L’alchimiste spirituel est donc sa propre matière de travail. Il peut mesurer son avancé en fonction de l’évolution des accroches persistantes ou non à la libération de ses freins.! Pour ce qui est du four ou de l’alambic, ils ne sont pas seulement des moyens de transmuter les métaux ou fabriquer des élixirs. Ils sont également pour ces deux voies des moyens de mesure sur son propre travail intérieur. La matière réagissant de façon différente, selon le travail intérieur fourni. Aucun alchimiste ne transmutera la matière s’il ne s’est d’abord transmuté lui-même, disait le célèbre ’’Paracelse’’.

Dans cette descente en lui-même, l’alchimiste, se heurtera à tout ce que son milieu familial a voulu faire de lui et devra s’en libérer. Il se heurtera aussi aux mémoires de l’ humanité qu’il porte en lui et qui sont des freins à son évolution. Dans cette phase dite d’Oeuvre au noir, l’être passera par une déconstruction des choses en présence et qui ne sont plus en accord avec ses nouvelles aspirations. S’il souhaite véritablement passer cette phase, il devra accepter cette déconstruction et de là, il découvrira pourquoi sa vie a pu basculer. Renversant également tout ce qui pouvait le rassurer et qui était potentiellement un obstacle à sa nouvelle expression.

Dans cette Œuvre au Noir, la providence réorganisera naturellement les nouvelles conditions de vie qui lui sont nécessaires. Ce qui permettra à ce nouvel Alchimiste de reconstruire des bases plus adéquates à sa future transformation ou transmutation. Même si dans un premier temps, il est parfois difficile d’accepter cette phase de déconstruction (celle-ci étant plus ou moins difficile selon notre degré de résistance) il est certain que dans un second temps, il en comprendra toute l’importance. Car elle est fondamentalement nécessaire à celui qui ne se sent plus à sa place et que rien dans sa vie ne le transporte plus vraiment ! Mais faut-il encore pour que cette phase ne s’éternise trop longtemps que son protecteur que peut être son ego, soit vu aussi pour ce qu’il peut aussi être, c’est-à-dire un sournois tortionnaire !

Dans cette phase, il nous sera aussi nécessaire de faire taire notre déni et voir celui qui devant son miroir veut toujours ce faire croire plus beau qu’il ne l’est véritablement. Notre ego, reflète à l’extérieur ce que nous devons voir de nos démons intérieurs, afin qu’un à un ils soient découverts, reconnus puis accepté. A partir de là ils pourront êtres transmutés à la lumière d’une plus haute et saine conscience.

Les constructions faites sur de fausses croyances d’enfant issues des expériences vécues, peuvent être des obstacles à l’Alchimiste que nous souhaitons devenir. Cette phase de déconstruction plus ou moins importante selon les cas, aura pour effet de préparer les conditions adéquates à notre démarche. Elle apportera une plus large conscience, mais aussi une meilleure compréhension du sens de notre passage dans cette vie de matière. Soit les plaisirs éphémères de la société nous piègent à jamais, soit nous commençons sincèrement  »une quête » de sens plus profond de notre vie…

A suivre: la réalisation de soi par l’alchimie spirituelle partie 2

Pascal d’Arcadie

Auteur du livre : Réintegrer sa Flamme Jumelle.

*  Elle présente l’enseignement de Hermès Trismégiste, fondateur mythique de l’alchimie qui aurait été retrouvée dans son tombeau, gravée sur une tablette d’émeraude.

(merci infiniment de transmettre le texte à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner la source: www.bienvenueenarcadie.com)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :