L’objectif de l’alchimiste, par James Teril

couv Rendez vous à Arcadia 12mm cor el.qxd

L’objectif de l’alchimiste est de convertir le corruptible en incorruptible, le mortel en immortel. Il doit pour cela emprunter un chemin protégé par une Porte verrouillée. La Clé de cette Porte, c’est la Croix.

En effet, seul le Christ a pu réaliser le Grand Oeuvre en franchissant les trois étapes : L’oeuvre au noir (la Crucifixion), l’oeuvre au blanc (les Trois Jours) et l’oeuvre au rouge (la résurrection). La Pierre Philosophale, c’est le Corps du Christ, l’hostie consacrée.

La Croix est composée de bois naturel et comporte un élément vertical et un élément horizontal. Ainsi pour aboutir, l’alchimiste doit-il :

· S’intégrer dans les trois éléments de la nature, l’eau, l’air et la terre : la Création

· Etablir une relation avec Dieu

· Etablir une relation avec les hommes

Cette relation avec Dieu, l’axe vertical, nous l’appellerons la Foi. Cette relation avec les hommes, l’axe horizontal, nous l’appellerons les Oeuvres (l’Amour).

On relira l’Epitre de Jacques à cette occasion. Le Corps du Christ est cloué sur chaque axe :

· L’un dont il descend : la Vierge Marie, sa Mère.

· L’autre auquel il est uni : Marie-Madeleine, son Epouse.

Ainsi sont personnifiées chacun des axes :

L’axe de la Foi, c’est celui de la Vierge, née Sans Péchés, restée Immaculée, la Reine du Ciel.

L’axe des Oeuvres, c’est celui de Marie-Madeleine, pècheresse repentie, la Nouvelle Eve, la Reine de la Terre. Ainsi réalise le Grand Oeuvre celui qui a :

· La Foi de la Vierge dans le Père, le Fils et le Saint-Esprit

· Les Oeuvres de Marie-Madeleine vis-à-vis du Monde

L’Eglise fut chargée de fournir la Clé aux hommes mais seule la Foi de la Vierge fut promue. La clé de Saint-Pierre n’ouvre pas toutes les serrures et le Monde est toujours à la Porte, 2000 ans plus tard.

Les oeuvres de la Terre sont toujours celles du « Démon ». Pourtant, Héritiers, Initiés et Inspirés ont dévoilé subrepticement les Oeuvres de Marie-Madeleine : Peintres, Sculpteurs, Bâtisseurs, Princes, Moines…

N’est-ce pas de Vézelay, sur le Chemin de Saint-Jacques, que Saint Bernard prêcha la deuxième Croisade ? Celle que tout homme doit mener pour son Salut…

C’est pourquoi le Croyant amoureux de la Nature qui marche dans les pas de Marie-Madeleine est alchimiste sans le savoir. Sa vie doit s’inspirer de la sienne, là se trouve la Pierre Philosophale. Concrètement, comment se définit Marie-Madeleine ?

Par le corps : la beauté, le parfum, la nudité

Par l’esprit : l’adoration, l’humilité, la pénitence.

Eve a pris l’habit et quitté le Paradis pour aller vers le Monde vaniteux et mécréant. Marie-Madeleine a fait le chemin inverse. Peut-être alors celui qui part du Monde (Bruxelles, Paris, Rome…) à la manière de Marie-Madeleine, pour recevoir le Corps du Christ à Saint Jacques sera-t-il transfiguré ? Personne ne l’a jamais fait car le Monde s’y oppose.

Par James Teril, Auteur de Rendez-vous à Arcadia.

(Si vous souhaitez transmettre ce texte merci infiniment de ne pas modifier le contenu et de mentionner l’auteur et la source:http://www.bienvenueenarcadie.com)

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :