Le principe féminin

image7

En harmonie avec la nature et le cosmos, il est possible d’entendre la vibration de notre sphère de vie la terre. La matrice de ce monde, la divine mère, le féminin sacré, quelque soit le nom qu’on lui donne, répond à notre pouvoir créateur et cette énergie nous parle si l’on veut bien l’entendre…

Moi la matrice de ce monde, le principe féminin, je n’ai jamais laissé tomber personne. J’étais là dès le commencement, je suis le début et la fin du voyage. La confiance en ma présence, la présence du féminin divin implique de faire la paix avec les événements que vous vivez où que d’autres vivent. Faire la paix avec vous-mêmes et vos propres limitations. Lorsque vous regardez ce monde, voyez comme j’ai oeuvré selon vos souhaits mais vous avez le libre arbitre et parfois vos souhaits ont été exaucés, matérialisés, au détriment d’autrui. Vous avez reçu du ciel un grand pouvoir, celui de matérialiser vos rêves. Vous ne le voyez pas toujours car cela prend du temps, parfois des années, pour vivre la concrétisation des pensées. Cependant, tout ce qu’il y a dans ce monde, je l’ai créé selon vos pensées. Car je suis à votre service, je nourris vos rêves. Malheureusement ils contiennent aussi de nombreuses peurs. Si vous comprenez l’immense pouvoir qui est en vous, vous pourrez commencer à croire en vous et en ce monde, à condition d’accepter d’explorer les mécanismes inconscients qui sont à l’oeuvre malgré vous et qui perturbent vos créations. Vous êtes incarnés pour apprendre à « pétrir », à « sculpter » la matrice de ce monde. Une telle maîtrise demande que chacun explore sa matière première, la matière première de l’oeuvre c’est vous-même. Apprenez à vous connaître, explorez-vous et vous changerez ce monde au delà de vos espérances. Le futur vous attend et il commence ici et maintenant.

Transmis par Aurélie Pech d’Arcadie.

Auteur de Carte Blanche à la Lumière et Réintégrer sa Flamme Jumelle

(merci infiniment de transmettre le texte à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner l’auteur et la source:www.bienvenueenarcadie.com)

 

La Pleine Conscience

image1

C’est un état d’être équilibré dans lequel il n’existe ni futur, ni passé, uniquement le moment présent. C’est le seul état d’équilibre car seule la conscience du moment présent permet d’exercer sa volonté créatrice sur soi même et sur l’environnement extérieur. L’observation du moment présent permet à chacun de rester centrer en lui-même et de rester maître de ses émotions et par conséquent de ses pensées quels que soient les événements extérieurs. La pensée est créatrice et pour la maîtriser et l’utiliser de manière positivement constructive il faut vivre dans le moment présent. Le temps est à l’image du monde physique qui vous entoure, le temps n’est qu’illusion tout comme la matière. Il parait être linéaire dans votre dimension d’existence mais ne l’est pas en réalité car tous les êtres sont par essence éternels, seuls vos corps sont soumis au temps.

C’est pourquoi seul le moment présent compte, les pensées et les intentions que vous émettez dans le présent créent le déroulement de votre réalité. Le passé ne peut être changé, vous n’avez aucun impact dessus et l’avenir dépend de l’assemblage de vos pensées et actions présentes. Votre liberté dépend de votre maîtrise des intentions présentes comprenez le. Vous êtes le créateur de votre réalité. Voilà pourquoi nous, les êtres d’autres dimensions d’existence, qui regardent votre monde en mutation avec amour nous insistons sur ce fait, ne perdez plus votre énergie à vous culpabiliser sur les choses passées ou à vous laisser envahir par vos peurs de l’avenir, vivez l’instant présent, ayez confiance en vous et en votre rôle de co-créateur.

Lorsque le présent n’est pas idéal, laissez vos émotions vous traverser sans lutter contre, elles ne peuvent pas vous atteindre si vous savez qu’elles sont juste les effets de votre expérience dans la matière. Ressentez ces émotions, accueillez les et laissez les vous parler. Demandez vous: « pourquoi suis-je en train de vivre cela? » Laissez votre « soi supérieur » vous répondre en vous montrant l’origine de ces sentiments. Ne soyez pas trop pressés, la réponse viendra au bon moment quand vous serez prêts à vous souvenir. Votre « soi supérieur » sait tout, vivre dans l’instant permet d’être constamment connecté à cette partie de vous qui est éternelle et qui sais. Laissez donc vos émotions vous faire ressentir la réalité que vous vous êtes créé, ne réagissez pas sur l’effet des ces émotions, laissez les vous traverser librement sans résistance, elles disparaitront comme elles sont venues.

Habituez vous à ne pas trop regarder en arrière, les intentions émises ne peuvent être modifiées, ne gâchez pas votre « maintenant » en vous culpabilisant de ne pas avoir bien agit. Donnez vous la liberté d’expérimenter les événements qui se présentent à vous, comme un cadeau que vous vous êtes fait.  Vivez pleinement avec joie et confiance tout ce qui se présente devant vous, sans peur, sans regrets, car vous savez que votre liberté dépend de vos pensées du moment. L’univers vous aime et dans le respect de votre libre arbitre, il ne présente sur votre chemin que ce que vous avez vous même programmé.

En pratiquant la pleine conscience vous serez surpris à l’usage de vivre de plus en plus d’émotions positives, de moments de joie profonde et vous vous préserverez d’un gaspillage inutile d’énergie et du stress. La pleine conscience vous apprends à voir à travers le voile de l’illusion de la matière,. Vous pourrez vivre de manière plus légère votre quotidien, tel un acteur qui joue dans une pièce de théâtre, qui vit la pièce de théâtre de l’intérieur tout en étant conscient que ce n’est pas la réalité et qu’il est bien plus que ce qu’il joue dans cette pièce.

Transmis par Aurélie Pech d’Arcadie.

Auteur de Carte Blanche à la Lumière et Réintégrer sa Flamme Jumelle

(merci infiniment de transmettre le texte à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner l’auteur et la source:www.bienvenueenarcadie.com)

 

La quête alchimique

L’alchimiste est en général quelqu’un qui se lance dans un processus de travail de sa matière, au sens spirituel du terme. Il va comprendre très vite, au cours de son voyage et de ses recherches que sa matière est précisément lui-même dans son état actuel.

C’est une soif d’évolution personnelle qui va le pousser vers l’exploration de l’inconnu. Et sur ce chemin il comprend très vite que ce qu’il voit à l’extérieur de lui-même n’est que le reflet de son climat intérieur.

L’alchimiste est un passionné de découverte de l’inexploré. Il aborde le monde comme un chercheur car il sent que la magie est à l’oeuvre malgré les apparences parfois trompeuses. Comme il ressent cette magie de la vie il n’a de cesse de tenter de la comprendre.

Et c’est là qu’une quête commence. Par le biais de questionnements, le chercheur appelle à lui les réponses qui ne sont pas encore en lui-même mais dont il pressent sa capacité de « téléchargement ».

De là tout un tas de transformations internes se mettent en place, au fil du temps (la patience est de mise), pour amener le cherchant précisément là où il pourra capter la vérité sur ses propres questionnements.

En allant vers ces vérités, il se rend plus ou moins compte que lui-même se transforme pour pouvoir accueillir de nouvelles perceptions qui pourront amener une nouvelle compréhension.

Et le chemin emmène peu à peu le chercheur vers une véritable métamorphose. Il devient le héros d’une histoire qui se déroule au quotidien, avec lui comme acteur principal, et des moments plus ou moins joyeux, voire difficiles parfois.

Mais peu importe, car il sent qu’il est en pleine marche vers la plus grande aventure de sa vie. Le chemin est semé d’embuches, mais quiconque commence à l’emprunter ne peut plus s’arrêter.

Et pour cause, lorsque vous trouvez un chemin de traverse où la magie vous donne rendez-vous régulièrement et précisément derrière chacune des épreuves que vous surmontez, là le jeu commence à en valoir la chandelle.

Vous vous retrouvez un peu comme dans un jeu vidéo, vous passez le niveau 1, le niveau 2, le 3, etc. A chaque fin de niveau il y a un gros monstre « monstrueux » qui garde le passage au niveau suivant.

Il vous suffit de remarquer que lors d’échecs, c’est simplement votre peur du monstre qui vous a fait trébucher… Alors qu’il vous suffisait de garder votre sang froid?

Mais peu importe, car l’alchimie c’est aussi l’apprentissage du dépassement de soi, le courage d’affronter ses peurs, apprendre à avoir foi en la vie, prendre conscience de ses émotions et découvrir comment équilibrer celles-ci (pour obtenir un « carré » parfait)…

Sans entrer dans le détail, l’alchimie est un outil pour comprendre, comme le sont les outils de développement personnel, la spiritualité, le feng shui, le reiki, la méditation, le yoga, la philosophie, la psychologie, la recherche d’évolution sous toutes ses formes et dans n’importe quel domaine…

Lorsque vous comprenez qu’en l’être humain se trouvent toutes les clés pour résoudre les énigmes de la vie quotidienne, vous passez vraiment dans une autre dimension de conscience et vous commencez à jouer un jeu dont vous êtes le héros. Avec toutes les responsabilités que cela comporte!

Ainsi, les découvertes que vous ferez sur votre chemin vous apprendront à survivre dans une réalité où vous n’êtes plus esclave mais libre. Avec cette contrepartie d’avoir des « devoirs » à faire sur vous-même…

Et oui, puisque c’est vous le pilote, c’est vous qui tenez les « manettes », si vous trébuchez c’est donc à vous de recommencer à vous entrainer à piloter. Maîtriser l’égo sera primordial, car il n’est qu’un co-pilote, la vraie « personne » aux commandes, celle qui peut faire des miracles, c’est votre âme.

Tout le parcours va vous inviter à lâcher prise afin de la laisser réintégrer le poste de pilotage, pendant que le mental se mettra peut à peu en veille. Elle apparaîtra de plus en plus, vous prêtant ses yeux neufs, ses capacités psychiques aussi. De celles qui ont un véritable impact sur la matière!

Sans elle, sans votre âme, vous restez impuissant. Alors l’alchimiste apprend à redonner le pouvoir à son âme, la partie la plus haute de sa conscience. Il écoute le ressenti de son coeur, il le développe comme un deuxième cerveau qui finalement ne demande qu’à s’exprimer.

Et avec cette partie là aux commandes, nul doute que votre route sera parsemée de pétales de roses. Si quelques obstacles se dressent devant vous, ne les craignez pas. En bon chevalier, laissez votre « noble dame », l’âme, vous guider vers la meilleure issue.

Vous pourriez peut-être vous retrouver grandit par l’épreuve. Peut-être pourrez-vous réaliser ce mariage alchimique et juste après la pierre philosophale… Pourquoi pas?

Il appartient à chacun de tailler sa « pierre » pour en faire le plus beau des diamants… Comment la lumière pourrait-elle nous traverser autrement?

Aurélie Pech d’Arcadie

Auteure de Carte Blanche à la Lumière et Réintégrer sa Flamme Jumelle

Previous Older Entries